Forum d'information Funéraire


    Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Partagez

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 15 Déc 2015 - 12:58

    Bonjour à tous,

    Je m'étais déjà présenté dans la rubrique "Accueil" mais pour faire une synthèse de celle-ci, je m'appelle Alexandre, j'ai 28 ans, je suis titulaire d'un BTS Technico-commercial et fort d'une expérience professionnelle de onze ans dont 6 ans en tant que technico-commercial et responsable de secteur. Mon dernier secteur d'activité c'était la "Mafia" comme disait mon directeur régional - Le monde de la téléphonie mobile. 3 ans à supporter des pratiques commerciales et managériales à la frontière de l’illégalité, à se prendre des coups de bâton tous les matins et tous les soirs et à se faire insulter par des clients... L'été 2015 a été l'été de trop pour moi et j'ai réglé mes comptes avec ma direction et mon directeur a tellement été gentil avec moi qu'il m'a accordé une rupture conventionnelle contre peut-être mon silence Evil or Very Mad Enfin bon le dossier est dans les mains de l'inspection du travail et bientôt des prudhommes.

    Cela fait 1 an que je m'intéresse au secteur du funéraire et au métier de conseiller funéraire. J'ai à ce jour suffisamment d'informations théoriques sur ce métier et je souhaite passer à l'action par un stage dans une pompe funèbre pour découvrir le terrain. Sa tombe bien je suis demandeur d'emploi donc je peux demander à Pôle-Emploi la prise en charge de ce stage sous le dispositif "Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel". Vous connaissez mieux que moi l'image du secteur funéraire, lorsque vous dites à votre conseillère j'ai un projet de reconversion professionnelle pour un poste de conseiller funéraire, c'est le drame. Au début, un gros blanc et ensuite votre conseillère se transforme en psychologue et vous demande si dans votre vie personnelle tout va bien, si vous n'avez pas de traitement et si vous n'avez pas d'idées noires /xpldr/*

    Et là vous ne cherchez même pas à discuter de votre projet avec ce genre de personne puisqu'elle ne connait pas ce secteur et vous prend pour un grand malade. /*zinzin/ Bref, je m'attendais à cette situation donc j'ai mis à jour mon CV puis j'ai réalisé une lettre de motivation pour demander un stage. J'ai pris mon téléphone et j'ai appelé le siège OGF à Paris afin de demander les coordonnées pour envoyer ma candidature. Chose faite, je suis en attente d'une réponse et je dois les relancer fin de semaine. Par ailleurs, je compte pousser toutes les portes des pompes funèbres la semaine prochaine avec mon CV et ma lettre de motivation afin de me présenter et pouvoir discuter.

    Je me retrouve bien seul pour cette reconversion professionnelle mais je préfère avancer seul avec vos conseils que de suivre des séances de spy avec ma conseillère qui me sera d'aucune aide. En tout cas, si vous avez des conseils, je suis vraiment preneur.

    Merci beaucoup Embarassed
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 15 Déc 2015 - 16:52

    Bonjour Alexandre,

    Déjà, même pas le temps de terminer de lire ton message qu'une première chose me saute aux yeux...

    [...] à se prendre des coups de bâton tous les matins et tous les soirs et à se faire insulter par des clients...[...]

    Tu t'attend à quoi exactement lorsque tu sera Conseiller Funéraire ? Car crois moi, des insultes par des clients tu va en avoir... Et beaucoup même ! Sans te parler de la pression commerciale... Omniprésent dans la profession !

    Ensuite, pour ma part, la démarche est bonne... Ne pas te fixer uniquement sur une société (là pour le coup, OGF), mais passer la porte des PF de ton secteur (ce que tu compte faire Wink )

    Lorsque tu nous dit que depuis 1 an, tu t'intéresse au métier du funéraire, peux tu nous dire ta vision du métier ?

    Merci de ne pas me dire uniquement les cérémonie, la réception famille... bref, l'image et la vision de Mr tout le monde... J'espère que tu à était sensibilisé sur les permanences/astreintes jours, nuits, noël, nouvel an, 1er mai etc..., les réquisitions de police (très délicates pour certaines !), le décès d'un enfant, l'aspect commercial (et oui... Tu pourrai être surpris...), a savoir également que des heures, tu va en faire... Comme j'ai toujours dit, tu sais à quelle heure tu commence, mais jamais quand tu termine...

    Pour continuer, on va parler des soins également... là sur ce coup, il faut en voir un... Pas le choix, tu devra vendre la prestation... pour la vendre, il faut savoir de quoi tu parle et répondre aux interrogations des familles... Voir une crémation également...

    Bref, comme d'habitude, je ne cherche pas à démoraliser ! Bien au contraire ! Mais je veux faire comprendre que ce n'est pas le royaume des bisounours... et rien a voir avec la TV ou encore les fiches métier à deux balles de chez Pole Emploi... Qui sont spécialiste dans certaines branches (Bâtiments, restaurations etc...) et non sur le funéraire !!

    J'ai connu cette période ou moi aussi je me faisais prendre pour un fou... Mais moi, par rapport à toi, j'avais 17 ans !!! Je te laisse imaginer la réaction... (pour cela, n'hésite pas à lire les messages du forum pour connaitre mon parcours).

    Pour les questions, on est là... no soucis cheers

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 15 Déc 2015 - 20:19

    Bonjour allanpompier,

    Le monde de la téléphonique, tout un art Very Happy Je vais juste te citer un exemple que la direction me demandait de réaliser : Un téléphone coûte 50€, tu dois le commercialiser au minimum à 100€ et faire le grand seigneur en disant qu'a ce prix là tu a la pochette, le chargeur etc.... Au final, ta volé le client de 50€ et celui-ci pense que les accessoires sont avec le téléphone hors c'est rajouté en plus. Je continue sur les pratiques ? Si tu a 30 minutes à perdre, va dans une boutique de téléphonie et regarde bien les pratiques de charlatans. C'est tout simplement inadmissible Evil or Very Mad

    Les coups de bâton c'est normal pour un commercial qui n'avance pas mais pour un commercial qui fait des bons chiffres mais qui refusent d'appliquer des techniques pour voler des clients avec en prime du chantage de la part de ton manager, c'est autre chose. Se faire insulter par des clients dans une détresse psychologique je peux le comprendre et faire abstraction mais se faire insulter par des gens à cause d'un service clients bidon non. Prenons un exemple, tu a déjà appelé le service clients de ton opérateur téléphonique ? Le client attends déjà 30 minutes sur une musique, ensuite, tu tombes sur un conseiller qui va dans le pire des cas te raccrocher au nez car il a terminé sa journée et dans le meilleur des cas te prendre pour un abruti en te faisant comprendre que le problème c'est toi. Bref, ta un conseiller au téléphone et tu lui explique que ta box internet se déconnecte toutes les 5 minutes. Il va te dire d'aller dans la boutique la plus proche pour changer ton matériel et là manque de chance le conseiller à la boutique te dit que le matériel doit être envoyé à domicile. C'est gonflant ça ? La faute à qui ? Au mec au bout du fil qui a été formé pendant 4 heures, qui aime pas son job et qui comprends 1 mot sur 2 de Français. Tu te fais insulter gratuitement à cause d'un service clients.

    Revenons au métier de conseiller funéraire, je le vois deux manières différentes en fonction de la taille de la structure. Un conseiller funéraire qui travaille dans une grosse structure sera spécialisé uniquement sur la partie accueil des familles, commercial, organisation des obsèques et démarches administratives avec 1 weekend d'astreinte par mois. Un conseiller funéraire qui travaille dans une petite structure sera beaucoup plus polyvalent. On va lui demander de traiter les mêmes taches qu'un conseiller funéraire dans une grosse structure mais celui-ci devra faire le rôle de porteur et transférer les corps durant les astreintes avec peut-être 1 semaine d'astreinte par mois.

    Je suis un être humain et comme tout le monde j'éprouve des sentiments. Vous dire que j'éprouverais aucune émotion face au corps d'un enfant ou ramasser les membres d'un corps passé sous un train, c'est mentir. D'ailleurs, je te retourne cette question ? Quel est ton état quand on t'appelle à 3h du matin un samedi pour un évacuer le corps d'une personne qui vient de passer sous un TGV ? Pas très bien je pense, même avec 20 ans d'expérience. Tout ça pour arriver à cette conclusion que OUI c'est un métier difficile psychologiquement mais humain.

    Pouvez-vous me dire si ma vision entre les deux structures est correcte ? Comment fonctionne les astreintes et les roulements ?

    Merci beaucoup
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 15 Déc 2015 - 20:53

    Bonsoir,

    [...] Un conseiller funéraire qui travaille dans une grosse structure sera spécialisé uniquement sur la partie accueil des familles, commercial, organisation des obsèques et démarches administratives avec 1 weekend d'astreinte par mois [...]

    Faux... Je connais plusieurs personnes dans une grosse structure et tu peux ajouter à cela les cérémonies, les réquisitions, le management des porteurs... désolé, de te décevoir, mais tu restera pas 35 heures/semaine derrière ton bureau...
    Je tiens également à faire sonner la sonnette d'alarme concernant l'astreinte... Elle n'est pas QUE téléphonique bounce
    Même dans une grosse structure, tu va devoir aller sur place, épauler les porteurs et franchir le pas pour répondre aux interrogations des familles, et sans doute expliquer qu'ils ne pourront plus voir leur défunt (vu l'état du corps...)

    Pour les astreintes, il n'y a pas que le weekend... La semaine également !

    Pour te répondre, personne dans la profession prend un suicide, un accident ou autre pour une routine... Lorsque mon téléphone sonne la nuit, entre le moment ou je m'habille et arrive sur les lieux, mon cerveau travail... Je m'attend à tout !

    Me retourner la question est inutile, car j'ai déjà vécu la situation... et j'ai vu également d'autre chose... pas tout ! Mais pas mal...

    J'ai déjà vu des stagiaires tourner de l'œil dans certaines situations... désolé, mais ce genre de personne n'est pas pour le métier... Ta déjà vu un pompier avoir le vertige ? Ici c'est le même, on ne peux pas être conseiller funéraire sans pour autant intervenir sur des choses parfois improbable (le jeune d'une vingtaine d'année qui, à 8 heures 30 du matin, décède en levant sa canne à pêche et touche la ligne haute tension... ou encore le jeune qui veux faire voir à sa copine qu'il n'a pas peur de marcher au dessus d'une voiture de TGV à la gare et qui en descendant, touche la ligne haute tension... imagine la scène devant sa copine et ses copains... ) encore une fois, ceci n'est qu'une partie. Oui, après il y a l'aspect commercial... Oui tu aura aussi du chiffre d'affaire à faire, oui tu aura aussi des marges entre le prix du fournisseur et celui que tu va vendre (et là on est sur des prix bien au delà de 50 €, 100 €, 500 €... !!!).

    Tu parle de l'histoire du téléphone avec le chargeur, la pochette etc... Dans le funéraire c'est la même chose mais avec d'autre produits !

    Ensuite, oui tu comprend, famille en deuil etc... Malgré tout, quand une famille revient te voir ALORS QUE TU RECOIS UNE AUTRE FAMILLE et qui vient te péter un câble pour des soucis sur la facture, des soucis de prestations etc... là tu tombe de haut !

    Au départ tu va accuser le coup... Mais après (et comme partout, il faut voir la réalité en face), tu va tomber sur des familles très compliqué...

    Tu dois le savoir puisque tu à bossé en téléphonie, à partir du moment ou tu vend un service, il est évident que tu t'expose à des réclamations clients... Sauf qu'en téléphonie, tu peux toujours te dépatouiller ! Tu peux te permettre "d'offrir" un bouquet quelques mois, profiter d'une offre trèèèèèèèèèèèèès intéressante de -10 € par mois sur ton forfait... (ironie) Alors que dans le funéraire, tu te loupe une fois, c'est terminé...

    Mon collègue à eu le malheur de tomber sur une famille ou il avait laissé la boite de mouchoir sur la table... Tu me crois ou non, il à reçu un courrier stipulant que c'était inadmissible de laisser une boite de mouchoir sur une table de réception famille... Ou encore (et cela pour ma part), je me suis déjà prit une remarque également pour avoir installée une jupette sur le chariot de l'église afin de le camoufler... Là aussi, la famille aurait préférée voir le chariot que de voir cette jupette...

    Comme quoi...

    Ensuite, tu demande des conseils, je le fait. Après je te laisse le seul juge... Reste 2 ou 3 ans dans la pompe et reviens nous donner des nouvelles. Certains de tes propos changeront... et j'en suis sur ! Ceci n'est pas des paroles de chez Pole Emploi... Suspect

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 15 Déc 2015 - 21:32

    allanpompier a écrit:Bonsoir,

    [...] Un conseiller funéraire qui travaille dans une grosse structure sera spécialisé uniquement sur la partie accueil des familles, commercial, organisation des obsèques et démarches administratives avec 1 weekend d'astreinte par mois [...]

    Faux... Je connais plusieurs personnes dans une grosse structure et tu peux ajouter à cela les cérémonies, les réquisitions, le management des porteurs... désolé, de te décevoir, mais tu restera pas 35 heures/semaine derrière ton bureau... Je tiens également à faire sonner la sonnette d'alarme concernant l'astreinte... Elle n'est pas QUE téléphonique bounce
    Même dans une grosse structure, tu va devoir aller sur place, épauler les porteurs et franchir le pas pour répondre aux interrogations des familles, et sans doute expliquer qu'ils ne pourront plus voir leur défunt (vu l'état du corps...)

    C'est la vision que j'avais d'après les propos d'un conseiller funéraire chez PFG qui est aussi maitre de cérémonies. C'est un métier prenant et en rajoutant les astreintes, je me doute que c'est pas 35h/semaine. Ça me dérange pas et mélanger bureau et terrain aussi, bien au contraire.

    allanpompier a écrit:
    Pour les astreintes, il n'y a pas que le weekend... La semaine également !

    Est-ce que tu peux m'expliquer comment se passe une soirée ou une semaine d'astreinte ?

    allanpompier a écrit:
    Pour te répondre, personne dans la profession prend un suicide, un accident ou autre pour une routine... Lorsque mon téléphone sonne la nuit, entre le moment ou je m'habille et arrive sur les lieux, mon cerveau travail... Je m'attend à tout !

    Me retourner la question est inutile, car j'ai déjà vécu la situation... et j'ai vu également d'autre chose... pas tout ! Mais pas mal...

    J'ai déjà vu des stagiaires tourner de l'œil dans certaines situations... désolé, mais ce genre de personne n'est pas pour le métier... Ta déjà vu un pompier avoir le vertige ? Ici c'est le même, on ne peux pas être conseiller funéraire sans pour autant intervenir sur des choses parfois improbable (le jeune d'une vingtaine d'année qui, à 8 heures 30 du matin, décède en levant sa canne à pêche et touche la ligne haute tension... ou encore le jeune qui veux faire voir à sa copine qu'il n'a pas peur de marcher au dessus d'une voiture de TGV à la gare et qui en descendant, touche la ligne haute tension... imagine la scène devant sa copine et ses copains... ) encore une fois, ceci n'est qu'une partie. Oui, après il y a l'aspect commercial... Oui tu aura aussi du chiffre d'affaire à faire, oui tu aura aussi des marges entre le prix du fournisseur et celui que tu va vendre (et là on est sur des prix bien au delà de 50 €, 100 €, 500 €... !!!).

    Biensure tu ne vas pas pleurer devant la famille mais tu peux éprouver des émotions que tu vas gérer toi même. Et malheureusement c'est en voyant ce genre de chose que ta vision peut s’acclimater avec ce genre de scène. Il y a un début à tout à condition de rester professionnel, discret, savoir gérer les émotions le tout avec de la dignité.

    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 15 Déc 2015 - 21:47

    Pour la première partie, on est bien d'accord Wink

    Une astreinte en général tu à le téléphone de la société sur lequel est basculée la ligne téléphonique de/des l'agence(s).

    Le téléphone sonne en pleine nuit pour un décès... trois cas :

    1 - La famille appel pour un décès au domicile... De là, tu demande si le médecin est passé pour constaté le décès... Si oui, tu appel le/les porteurs pour intervenir au domicile (adresse que tu aura demandé... déjà vu que le conseiller doit rappeler la famille pour demander l'adresse... et là, tu à l'air d'un c** lol! ). Si médecin non constaté le décès, tu demande à la famille d'appeler un médecin et reprendre contact avec toi une fois le certificat établi... Sinon pas de prise en charge du corps... Ensuite, tu l'amène au salon funéraire...  Si le corps reste au domicile, tu préviens les porteurs de la mise en place de matériels sur place (lit de présentation, table à signature etc...)

    2 - Décès à l'hôpital... Tu donne RDV à la famille le lendemain en agence à l'ouverture pour organiser les funérailles... Dans tous les cas, tu pourra rien faire avec le corps, car en règle général, transport pendant la journée... Après il existe des particularités... EHPAD sans maison funéraire, Maison de retraite etc...

    3 - Réquisition de police... A savoir que c'est un transport réglé par le TGI... Tu va sur place avec les porteurs, tu transporte le corps en cellule en attendant des nouvelles de la famille... Si pas de nouvelle après 6 jours, appeler la mairie ou le PF mandaté de la commune pour une demande d'indigence...

    Pour les trois cas, il est évident qu'il y a des documents a faire signer (différents selon l'établissement de PF).

    Après, cela tu le vois en formation et avec l'expérience  bounce

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 15 Déc 2015 - 22:20

    Super, merci pour tes explications Cool

    Décès sur la voie publique c'est de la réquisition police je suppose ?
    Ton roulement d'astreintes s'organise de quelle manière ? 1 semaine par mois ? Plus ? Moins ?
    De manière générale, la nuit c'est mouvementé ou calme ?

    Ton poste est polyvalent ou plutôt spécialisé ?
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 15 Déc 2015 - 22:39

    A savoir que j'étais agent de crématorium pendant 1 an (CDD). Ensuite j'ai 5 ans comme conseiller funéraire (CDI) puis depuis le 1er Septembre 2015, j'ai eu la chance de reprendre mes fonctions comme agent de crématorium (CDI).

    Décès sur VP ne veux pas forcément dire réquisition...

    Par exemple, tu peux très bien faire un arrêt cardiaque sur VP, donc là on est sur une mort naturel...

    A contrario, tu peux avoir un décès au domicile, qui passe en réquisition de police...

    Réquisition de police = Appel police

    Une vraie réquisition de police est une "Mort suspecte". Là le corps est transféré à l'Institut Médico Légal pour autopsie... A ce moment, le temps de l'autopsie (2 jours environs). Dans cette situation, il y a un appel d'offre pour prendre le marché des réquisitions...

    Un conseil, lors d'un appel police, demande toujours si le corps part à l'IML ou non... Si oui (et que tu n'a pas le marché des réquisitions), un conseil... ne te déplace pas ! Primo, tu sera pas payé... Deusio, le patron va faire la gueu** !

    Lorsque j'étais conseiller funéraire, j'étais de permanence 1 weekend par mois, 1 soir par semaine et les noël, nouvel an etc...

    Pour les interventions, c'est vraiment aléatoire... ! J'ai déjà fait un weekend à 11 décès, comme à 0... Ou aussi des nuits blanches...

    En général, si tu n'a pas le marché des réquisitions, tu ne sera pas trop embêté... La police obtient le numéro du PF à contacter.

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 15 Déc 2015 - 23:00

    Pourquoi avoir quitté ton poste de conseiller funéraire pour reprendre ton précédent poste d'agent de crématorium ? (je suis curieux Embarassed )
    J'ai cru que la réquisition police était pour tous les décès sur la voie publique. Sauf erreur de ma part, mais les pompiers ne sont pas habilités à transporter le corps d'un défunt décédé par exemple dans un accident de la circulation. Dans ce cas, c'est la police qui contacte une PF ? Le SMUR est-il habilité à transporter un défunt ?
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 15 Déc 2015 - 23:32

    Pourquoi avoir quitté ton poste de conseiller funéraire pour reprendre ton précédent poste d'agent de crématorium ? (je suis curieux)

    Car je suis un très très grand passionné de cérémonies, et je voulais personnellement consacrée une grande partie de mon temps là dedans. J'aime également la polyvalence dans un crématorium. L'aspect technique, administratif et relationnel. Et un ras le bol également de la partie commerciale...

    J'ai cru que la réquisition police était pour tous les décès sur la voie publique. Sauf erreur de ma part, mais les pompiers ne sont pas habilités à transporter le corps d'un défunt décédé par exemple dans un accident de la circulation. Dans ce cas, c'est la police qui contacte une PF ? Le SMUR est-il habilité à transporter un défunt ?

    En effet, un décès sur voie publique peut être constaté par un médecin du SMUR. Mais en aucun cas, il y a une prise en charge du corps (même chose pour les pompiers...). Seul un véhicule habilité peut assurer le transport (appellation de transport avant mise en bière).
    Dans le cas ou il n'y aurai pas de famille présente sur les lieux, la police contact les PF...

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mer 16 Déc 2015 - 21:28

    D'accord, j'irai voir le crématorium de ma ville aussi afin d'échanger avec eux.
    En tout cas, je te remercie pour toutes tes explications. Je dois appeler le siège de OGF demain afin d'avoir un retour sur ma candidature.
    Je vous tiendrai au courant de mon avancé et des échanges que j'aurai la semaine prochaine.

    I love you
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Lun 4 Jan 2016 - 20:57

    Hello cheers

    Des nouvelles sur ta recherche ?

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mar 5 Jan 2016 - 13:58

    Salut allanpompier,

    J'avais envoyé ma candidature pour une demande de stage le 08/12/2015 chez OGF à Paris, ma candidature est arrivée aux opérationnels de mon secteur hier après-midi.
    Ce matin, j'ai rencontré la directrice d'agence PGF qui gère plusieurs agences sur ma zone et elle ne souhaite pas prendre de stagiaire car son équipe n'a pas le temps de former.
    Donc PGF c'est inutile de continuer sur cette piste car l'équipe est au complet. Je vais me rendre chez Roc-Eclerc, 1 seule agence sur mon secteur et ensuite je vais faire les les entreprises familiales.

    Par la même occasion, j'aimerai bien découvrir le crématorium mais les métiers sont différents. Pourrais-tu me conseiller à ce sujet car à ce que j'ai compris il y a les maitres de cérémonie, les opérateurs de crémation. Existe t-il d'autres postes ?

    Merci beaucoup
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Mar 5 Jan 2016 - 22:20

    Bonsoir,

    Désolé pour toi Neutral Il faut persévérer !

    Pour le crématorium, je préfère être franc avec toi, les places sont chères ! En général, les postes sont à pourvoir lors d'un départ en retraite... Pour le métier dans un crématorium, 90% du temps c'est de la polyvalence ! C'est a dire 3 aspects : Technique, relationnel et administratif.

    Le père Lachaise (par exemple) lui fonctionne autrement. Il y a des maîtres de cérémonie ET des techniciens de four. "Chacun son job" dirons nous.

    Les évolutions sont plus pauvre que dans une agence. Tu peux éventuellement monter en échelon ou passer directeur/responsable de crématorium.

    Enfin, renseigne toi si le crématorium est un crématorium public ou privé. La différence, dans le public c'est de la fonction publique (fonctionnaire) alors que dans le privé, se sont des ouvriers/employés.

    Attention, le métier dans un crématorium est tout autre que celui d'un conseiller funéraire.

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Mer 6 Jan 2016 - 1:00

    D'accord, merci pour ton retour.
    Je vais de toute manière persévérer et faire le tour des entreprises familiales demain ainsi que Jeudi.

    Mattee

    Masculin Age : 30
    Emploi : Conseiller commercial

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Mattee le Ven 8 Jan 2016 - 21:13

    Bonsoir,

    J'ai échangé cet après-midi avec le responsable d'une agence Roc-Eclerc et il vient juste d'embaucher un conseiller funéraire qui était en stage et qui vient de passer son diplôme.
    Par contre, il me parle de 5000 € à financer pour passer le diplôme. Est-ce réellement le cas ? Je suis demandeur d'emploi, il va falloir que je demande si j'ai des droits par rapport à ce type de formation.
    Il me reste maintenant toutes les entreprises familiales à contacter début de semaine prochaine. Cela s'annonce compliqué Neutral
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 25
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  allanpompier le Ven 8 Jan 2016 - 21:37

    Bonsoir,

    Le prix est pas loin de la vérité. Il faut compter entre 3 000 et 5 000 €.

    Avant de t'engager dans le financement de cette formation, renseigne toi bien. En général, celle-ci est prise en charge par l'entreprise qui t'embauche.

    De plus, sortir 5 000 billets pour une formation dont tu n'est pas sur que le métier te correspond... C'est oser Suspect

    Mon conseil, renseigne toi encore... et encore ! A savoir qu'aujourd'hui le salarié doit obligatoirement obtenir une habilitation pour exercer la profession. Si l'entreprise ne prend pas en charge, là on pourra discuter...

    Petite note pour le conseiller funéraire, depuis Janvier 2013 le diplôme est délivré après examen oral, écrit et sur le terrain... On parle maintenant d'un diplôme national.

    Contenu sponsorisé

    Re: Reconversion professionnelle - L'aventure ?!

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017 - 19:49