Forum d'information Funéraire


    Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Partagez
    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Sam 18 Fév 2012 - 21:36

    [Admin] Le fil initial étant une annonce, j'ai préféré diviser le sujet. Merci de votre compréhension.[Admin]



    Voici pourquoi ma motivation dans le métier du funéraire ainsi que le rôle d'un Conseiller Funéraire.

    Intéresser depuis 17 ans c'est vous dire que c'est longuement réfléchi et affecté par le deuil en 2007 et 2008. C’est alors que j’ai pu découvrir de plus près le métier du funéraire des Pompes Funèbres de manière plus approfondie ce qui m’a déterminé dans mon objectif professionnel. Ainsi j’ai pu bien prendre connaissance que c’est un métier profondément humain, d’écoute, de discrétion, de disponibilité. C’est un métier ou l’exigence de qualité prend tout son sens mais aussi qui donnent un sens à la vie et au service des autres.

    Conseiller funéraire Un commercial dont la première qualité est l’écoute :
    Un conseiller funéraire c’est celui qui est le plus proche interlocuteur des familles et doit être serviable, à l'écoute, rassurant et
    rigoureux mais aussi très organisé. Il accueille les familles et les assiste psychologiquement. Il définit et conclu avec elles l'organisation et les conditions de la prestation funéraire. Dans le strict respect de la déontologie, je les guide dans l'achat des produits et services commercialisés par l'entreprise. Il effectue également les démarches administratives et organise les différentes cérémonies.

    C’est pour cela que la formation occupe une place privilégiée pour l'entreprise et moi-même je suis motivé pour apprendre la législation et réglementation, psychologie du deuil, accueil des familles, rites funéraires, obligations d’information des familles, prévoyance funéraire.
    Je cherche aujourd'hui à intégrer une structure où je pourrai mettre à profit mon relationnel et mon sens de l'écoute. Disponible et ouvert aux propositions, je souhaite lors d'un entretien faire partager mon envie et mes motivations de rejoindre ce métier.

    avatar
    lynyrd
    Modérateur

    Masculin Age : 56
    Emploi : manager de centres funéraires

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  lynyrd le Dim 19 Fév 2012 - 11:22

    Pourquoi dans ta description du conseiller funéraire c'est "IL" pour toutes les tâches administratives : "Il accueille les familles et les assiste psychologiquement. Il définit et conclu avec elles l'organisation et les conditions de la prestation funéraire.
    Il effectue également les démarches administratives et organise les différentes cérémonies. "

    Et pourquoi c'est "JE" pour l'aspect commercial ?
    je les guide dans l'achat des produits et services commercialisés par l'entreprise

    Tu ne parle pas de l'aspect toucher des corps, t'y es-tu préparé ?

    Quand on t'appelle en pleine nuit pour ramasser un suicidé sous le train, ou un décès à domicile ou un accidenté de la route, ou un bébé assassiné ou des enfants ???

    Oui je sais je cherche la petite bète... mais tout est tellement beau dans tes descriptions, les mots choisis, une merveilleuse théorie...
    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Jeu 23 Fév 2012 - 14:46

    Il y'a le métier de Porteur qui lui et plus proche avec le défunt dans toutes circonstances décès naturel,suicide,maladie ou décès a domicile et bien souvent a l'hôpital. Le porteur accompagne et transporte le défunt, de la mise en bière jusqu'à l'inhumation ou la crémation. Il porte le cercueil. Il met en place les articles funéraires,les fleurs et assiste le maître de cérémonies ou le conseiller (ou assistant)funéraire pendant le déroulement des obsèques. Participe aux démarches administratives, les porteurs travaillent en équipe et exercent également souvent la fonction de chauffeur. L'aptitude physique au port de charges lourdes et un bon équilibre psychologique est nécessaire. Le porteur doit avoir obligatoirement suivi la formation de 16 heures, qui doit doit être réaliser dans les 3 mois à compter du début de l'exercice de sa fonction. Ou la il apprendra la législation et réglementation funéraires comme : l'hygiène et la sécurité ainsi que la psychologie et sociologie du deuil. Le porteur est soumis à une certaine disponibilité comme : interventions de nuit, de week-end et jours fériés. il est confronté aux familles en deuil ainsi que le port d'une tenue vestimentaire particulière est nécessaire. Mais j'ai déjà était en situation réelle et avoir pu démontrer à un employeur ce que je suis capable de faire en pratique afin de pouvoir évaluer si mes compétences et capacités par rapport a cette emploi était en parfaite symbiose afin de pouvoir exercer ce métier envisagé. J'ai pu découvrir les conditions réelle du métier.
    avatar
    lynyrd
    Modérateur

    Masculin Age : 56
    Emploi : manager de centres funéraires

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  lynyrd le Ven 24 Fév 2012 - 22:04

    Je te remercie de ta réponse si belle, car ta description du métier de porteur est vraie, mais valable uniquement, que pour les grandes agences ou le conseiller ou l'assistant réceptionne les appels de nuit et envoie des porteurs enlever le corps pour retour au funérarium.

    Mais quand tu exerce dans des succursales plus petites, c'est le conseiller ou l'assistant qui après réception de l'appel doit sortir avec un collègue pour aller chercher le corps...

    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Ven 24 Fév 2012 - 22:18

    Quoi qu'il en soit que je suis porteur ou conseiller/assistant et que ce soit une petite ou grande entreprise, ce qui m'importe c'est l'amour de mon métier et de le rendre profondément humain car c'est aussi un métier ou l'exigence de qualité prend tout son sens et c'est un métier ou on n'aime la vie !

    al71

    Masculin Age : 46
    Emploi : Porteur-chauffeur

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  al71 le Ven 24 Fév 2012 - 22:52

    Bonsoir Very Happy

    Petit avis de simple porteur-chauffeur ayant travaillé dans une petite entreprise familiale et maintenant intégré dans un groupe national de pompes funèbres.

    Lynyrd a parfaitement résumé l'activité dans la totalité de ses messages, on constate très manifestement l'expérience dans cette activité (petit coucou même si on se connaît pas Smile ).

    Maintenant, il est vrai que dans ce métier, il faut mettre un point d'honneur sur la qualité et aimer la vie, c'est beau et indispensable. Mais il faut prendre en compte tous les paramètres (humain, psychologique, physique, organisationnel, commercial et j'en passe certainement...). Peut-être est-il le moment pour toi, benjamin59, de passer de la théorie à la pratique Wink

    Ainsi, tu te feras ta propre opinion sur ce métier et tu constateras par toi-même si tu es capable d’œuvrer dans cette profession ou non (c'est pour cela que les périodes d'essai ont été créées quand on signe un contrat et il n'y a aucune honte à constater que l'on est pas fait pour un métier ou un autre)...Mais quand c'est positif, alors c'est OK et on fonce!

    Très bon courage à toi et après mûre réflexion, lance-toi...ou pas..

    Cordialement Very Happy
    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Ven 24 Fév 2012 - 23:13

    Bonsoir,donc comme je disais un peu plus haut je répète :
    Intéresser depuis 17 ans c'est vous dire que c'est longuement réfléchi et affecté par le deuil en 2007 et 2008. C’est alors que j’ai pu découvrir de plus près le métier du funéraire des Pompes Funèbres de manière plus approfondie ce qui m’a déterminé dans mon objectif professionnel. Ainsi j’ai pu bien prendre connaissance que c’est un métier profondément humain, d’écoute, de discrétion, de disponibilité. C’est un métier ou l’exigence de qualité prend tout son sens mais aussi qui donnent un sens à la vie et au service des autres. Maintenant il est difficile de rentrer dans des petite entreprise qui sont souvent familiale et le groupe connu en France ici dans le Nord pas de Calais c'est pas évident mais je suis prêt a me déplacer!

    Cdt.

    al71

    Masculin Age : 46
    Emploi : Porteur-chauffeur

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  al71 le Ven 24 Fév 2012 - 23:54

    Bonsoir,

    C'est très bien d'être intéressé depuis 17 ans...Je ne peux que confirmer que ton choix est ainsi très réfléchi!

    Maintenant, je me répète aussi, après tant d'années, il est temps pour toi (si c'est vraiment ton objectif professionnel), de te lancer et d'aller "au contact"...Ce n'est que comme cela que tu obtiendras des résultats:

    Vas-y pleinement, SUR LE TERRAIN Wink , prends tes CV et lettres de motivations, présente-toi, vends-toi, insiste, décroche un stage avant de te lancer si c'est ce que tu veux mais "croque dedans" à fond sans lâcher et un jour, un employeur potentiel te dira "c'est bon, on commence avec vous"...La vie quoi...

    Et oui, la mobilité géographique peut également jouer un rôle important...

    Bon courage

    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Sam 25 Fév 2012 - 0:22

    re,
    Merci beaucoup de ton encouragement j'avoue que quand je me déplace et je montre ma motivation tout en expliquant bien que tout a bien était réfléchi tu sens que le personnel qui te reçois se disent qu'est ce qu'il veut? Il veut prendre ma place? Ou y'a pas de place ici! Je me décourage pas face à cela car ici dans le Nord c'est petit les gens deviennent aigris et il y'a pas le beau temps comme le soleil mais ce soleil je l'ai tous les jours avec moi dans mon cœur que j'essai de donner un peu de lumière a chacun! Je sais que ce potentiel que j'ai je ne le lâche pas et je dois être patient car c'est le temps qui fait beaucoup changer les choses.
    avatar
    lynyrd
    Modérateur

    Masculin Age : 56
    Emploi : manager de centres funéraires

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  lynyrd le Sam 25 Fév 2012 - 13:28

    Tes réponses sont magnifiques, poétiques, théoriques, de belles définitions inutiles car elles ne répondent pas à mes questions...

    De trop belles phrases, une photo montrant que tu t'aime beaucoup, tes mots sont creux, je ne ressens rien derrière...

    Donc depuis l'âge de 13 ans tu t'interesse à ce métier ???

    Je sais c'est pas beau, c'est pas juste, mais ce métier n'est pas beau et n'est surtout pas juste, mais il te dévore passionnément si tu sais vraiment l'aimer.

    Et là ...
    avatar
    benjamin59

    Masculin Age : 35
    Emploi : recherche un emploi funéraire

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  benjamin59 le Sam 25 Fév 2012 - 14:46

    Je confirme avoir bien répondu a tes questions. D'ailleurs dans tes réponses tu dis une fois blanc une fois noir, tu te contredis complètement. Désolé te t'avoir trop convaincu dans mes réponses et de juger l'apparence de ma photo. Pour quelqu'un qui dit que ce métier n'est pas beau et pas juste on se demande qu'est ce que tu y fais dedans. Je n'ai rien te prouver et encore moins a te convaincre, si tu es la pour casser et chercher la petite bête comme tu dis si bien je ne vois aucun intérêt d'être ici. N'oublie pas que ici c'est un Forum d'information Funéraire.
    avatar
    lynyrd
    Modérateur

    Masculin Age : 56
    Emploi : manager de centres funéraires

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  lynyrd le Sam 25 Fév 2012 - 22:06

    C'est vrai que sorti du contexte les mots se contredisent, mais ma phrase exacte était :

    Je sais c'est pas beau, c'est pas juste, mais ce métier n'est pas beau et n'est surtout pas juste, mais il te dévore passionnément si tu sais vraiment l'aimer.

    C'est uniquement mon opinion et mon ressenti...

    Et comment dans mes réponses puis-je dire noir ou blanc, puisque je te pose les questions...

    Cordialement
    avatar
    lynyrd
    Modérateur

    Masculin Age : 56
    Emploi : manager de centres funéraires

    Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  lynyrd le Sam 25 Fév 2012 - 22:31

    Il me reste un peu d'humanité, je vais donc finir et t'expliquer ce qu'est vraiment ce métier...

    Bien souvent le premier appel téléphonique d'une famille est pour avertir du décès et demander le transfert du corps.

    Ayant réceptionné l'appel et pris tous les renseignements nécéssaire, je vais (malgré mon statut de directeur d'agence) avec un collaborateur faire cette prestation.

    Le contact avec le corps, les odeurs, la manipulation, changer les couches, nettoyer les défunts, leurs excréments, les habillages, la peau qui se parchemine et [Admin] même si c'est la réalité, c'est un peu border line. Je me permet donc de censuré cette partie [Admin] et puis nettoyer le sang des accidentés, la mort d'une personne seule, les réquisitions de Police que tu ne peux refuser et doit intervenir vite, enfin tous ces cas que tu rencontreras tous les jours à moins de ne jamais sortir du bureau, ce qui effectivement n'est pas le même métier...

    Ce que je déteste c'est attendre les familles qui viennent voir A TOUT PRIX leur enfant, leur parent que tu viens d'aller chercher dans un accident de la route, et que en cherchant tes mots pour ne pas les heurter tu dois leur expliquer que ce corps est trop abimé pour leur montrer, mais que ces parents te supplient pour le voir, pour comprendre, pour croire à cette annonce de la mort pour leur enfant. !!!

    Et toutes ces épreuves que tu avale jour après jour, transfert après transfert, mort après mort, sans pouvoir en parler à ta femme et en serrant bien fort tes enfants quand tu rentre chez toi car eux sont vivants...

    Ce n'est ni colère, ni haine, qui me poussent à écrire ces lignes, mais la triste réalité des recrutements ou j'ai très souvent été confronté, avec le triste résultat de la détresse du candidat intervenant les premières fois sur un décès...

    Je répète et le clame haut et fort, ce métier est exigeant et très dur, car la mort est notre ombre journalière, mais humainement il est si fort et si enrichissant...

    The Undertaker

    Masculin Age : 34
    Emploi : En recherche

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  The Undertaker le Jeu 4 Juil 2013 - 13:55

    Bravo pour cette réponse.
    Elle m'éclaire un peu plus sur cette activité.
    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 24
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  allanpompier le Jeu 4 Juil 2013 - 22:19

    lynyrd a écrit:Il me reste un peu d'humanité, je vais donc finir et t'expliquer ce qu'est vraiment ce métier...

    Bien souvent le premier appel téléphonique d'une famille est pour avertir du décès et demander le transfert du corps.

    Ayant réceptionné l'appel et pris tous les renseignements nécéssaire, je vais (malgré mon statut de directeur d'agence) avec un collaborateur faire cette prestation.

    Le contact avec le corps, les odeurs, la manipulation, changer les couches, nettoyer les défunts, leurs excréments, les habillages, la peau qui se parchemine et [Admin] même si c'est la réalité, c'est un peu border line. Je me permet donc de censuré cette partie [Admin]  et puis nettoyer le sang des accidentés, la mort d'une personne seule, les réquisitions de Police que tu ne peux refuser et doit intervenir vite, enfin tous ces cas que tu rencontreras tous les jours à moins de ne jamais sortir du bureau, ce qui effectivement n'est pas le même métier...

    Ce que je déteste c'est attendre les familles qui viennent voir A TOUT PRIX leur enfant, leur parent que tu viens d'aller chercher dans un accident de la route, et que en cherchant tes mots pour ne pas les heurter tu dois leur expliquer que ce corps est trop abimé pour leur montrer, mais que ces parents te supplient pour le voir, pour comprendre, pour croire à cette annonce de la mort pour leur enfant. !!!

    Et toutes ces épreuves que tu avale jour après jour, transfert après transfert, mort après mort, sans pouvoir en parler à ta femme et en serrant bien fort tes enfants quand tu rentre chez toi car eux sont vivants...

    Ce n'est ni colère, ni haine, qui me poussent à écrire ces lignes, mais la triste réalité des recrutements ou j'ai très souvent été confronté, avec le triste résultat de la détresse du candidat intervenant les premières fois sur un décès...

    Je répète et le clame haut et fort, ce métier est exigeant et très dur, car la mort est notre ombre journalière, mais humainement il est si fort et si enrichissant...

    On peut très bien voir ton expérience en te lisant ! Pure et cruelle vérité...

    Par contre, pour en revenir sur les permanences de nuit, je peux t'assurer que tous les conseillers funéraire ne laisse pas les porteurs partir au front ! Je ne me souviens pas avoir laissé les gars à domicile et moi dans mon lit... c'est imaginable !

    Je penses que pour l'image de la société, le suivi de la famille et par cohésion de groupe il est préférable de se rendre sur les lieux...

    L'image du conseiller funéraire qui reçoit l'appel et envoi les gars c'est pas pro ! Le conseiller funéraire doit être là pour la famille est pouvoir mettre la main à la patte dans le cas d'un domicile à l'étage ou d'une forte corpulence...

    Mais j'avoue, on est pas nombreux à se déplacer. Sur 5 ou 6, on est 2 ou 3 pas plus...

    Désolé, le sujet date pirat 

    Note : Des nouvelles Benjamin59 ? Cool 

    The Undertaker

    Masculin Age : 34
    Emploi : En recherche

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  The Undertaker le Jeu 4 Juil 2013 - 23:57

    Désolé, j'ai déterré ce sujet mais c'est parce que je voulais lire plusieurs posts et la réponse de lynyrd a été importante.
    C'est finalement ce qu'un employeur devrait dire à un candidat pour tester sa solidité mentale ou voir si c'est un psychopathe.Suspect 

    avatar
    allanpompier
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 24
    Emploi : Agent de crématorium

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  allanpompier le Ven 5 Juil 2013 - 11:21

    Absolument. Un franc parlé et des réponses plutôt constructives dans la plupart des réponses Wink 

    Contenu sponsorisé

    Re: Conseiller Funéraire... Oui mais encore ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 25 Juil 2017 - 23:42